Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gabriel Féraud

Des fois, pour le titre d'un article, ce n'est pas la peine de se compliquer la vie, ça tombe sous le sens. Le week-end aux Anthinoises a bénéficié d'un temps superbe. Comparé à la précédente manifestation sous un vent glacial et une pluie battante, c'était royal.
Je  dois songer à mettre quelques photos, mais je n'en ai pas beaucoup, je confesse avoir été pas mal occupé. Faut dire que là-bas, on ne sait plus où donner de la tête !

Vivement la nouvelle édition :-)

Commenter cet article

Florence sans y 19/05/2008 21:06

Ah! Mais il suffirait d'une nouvelle de vos oeuvre pour réaliser ces deux souhaits (dédicace+profyt). Car je ne manquerai pas de suivre votre travail même si je n'ai encore pu juger de votre talent. Avec un si grand sens de l'humour, on ne peut s'attendre qu'au meilleur. Je ne veux pas dire par là que le livre sera nécessairement marrant, mais qu'il sera écrit par quelqu'un qui a une grande ouverture d'esprit.

Gabriel Féraud 21/05/2008 11:58


On me flatte sans m'avoir lu, il y a de quoi réjouir mon ego :-) Est-ce une tactique pour me faire travailler plus ? Il est possible de m'envoyer un MP à partir du forum de mon éditeur, mille
saisons. Oui, c'est une ruse grossière pour augmenter le nombre d'inscrits du forum, mais il faut toujours faire du chyffre...


Florence sans y 18/05/2008 20:54

Bonjour beau parleur!
Alors encore une petite dédicace pour moi?
C'était génial de vous rencontrez aux Anthisnoises vous et vos concurrents qui semblaient avoir perdu l'usage de la parole contrairement à vous! ;)
Je n'ai malheureusement pas encore commencé votre majestueux ouvrage et avec les examens à l'horizon...
Bref, je suis contente de vous avoir vu là-bas, je me suis bien amusée.
Bonne continuation et à bientôt!
Florence sans y.

Gabriel Féraud 19/05/2008 16:39


Ah le y, unique semi-consonne de la langue française (et attention, une semi-consonne n'est pas une semi-voyelle, pervers non ?), il faut s'appeler Florence pour le savourer. Mais quel bonheur de
vous avoir dédicacé un livre... rien qu'un seul hélas! En attendant, sachez que le plaisir fut partagé et je ne demande qu'à le renouveler (le profyt, toujours le profyt).