Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Gabriel Féraud

Les maladies du futur : Au coeur de la tempête

Ma nouvelle, Au cœur de la tempête, a été publiée dans l'anthologie Les maladies du futur, aux éditions Arkuiris, sous la direction de Yann Quero.

Ce recueil a l'honneur d'avoir une préface de Jean-Pierre Andrevon, écrivain français que l'on ne présente plus, comme le veut la formule consacrée.

Au cœur de la tempête est une nouvelle de science-fiction, type cyberpunk. Si vous avez lu Noir de K.W. Jetter ou encore Soleil chaud poisson des profondeurs de Michel Jeury, et bien ce n'est pas la même chose mais ça peut y faire penser quand même :-)

Le mot de l'éditeur :

Cette anthologie de nouvelles de science-fiction réunit une quinzaine d'auteurs francophones contemporains ayant réfléchi à l'avenir que bactéries, microbes et virus réservent à l'humanité. Sur des modes alternant l'anticipation sérieuse, les spéculations oniriques et l'humour, leurs fictions extrapolent l'évolution de maladies connues mais aussi l'apparition d'affections nouvelles d'origine terrestre ou d'autres mondes. Elles explorent également des horizons très divers, allant des contagions biologiques aux contaminations informatiques et jusqu'aux maladies que pourrait susciter la mécanique quantique.

Le sommaire :

  • Année : 2013
  • ISBN : 978-2-919090-01-3
  • Nombre de page : 296
  • Catégorie : Nouvelles et Poesies
  • Prix : 19.9€
  • Disponible en version papier et numérique.

Critique sur http://www.actusf.com/spip/Les-maladies-du-futur.html

Une anthologie racontant ce qu’il arriverait au monde et aux hommes s’ils étaient massivement touchés par diverses maladies.

Yann Quero qui nous propose cette anthologie a d’abord été journaliste. Il consacre désormais la majeure partie de son temps à l’écriture et est déjà reconnu en tant qu’auteur de romans et nouvelles de science fiction.

Il a publié plusieurs romans dont L’ère de Caïn (2004), Le Procès de l’Homme Blanc (2005) et L’avenir ne sera plus ce qu’il était (2010) aux éditions Arkuiris, et écrit de nombreuses nouvelles dont "Clostridia" que vous pourrez découvrir dans Les Maladies du Futur.

"On va tous y passer"

Dans un futur proche, plus ou moins réaliste, cette anthologie retrace les histoires d’hommes et de femmes, simples citoyens ou éminents scientifiques, confrontés à des maladies inconnues. Virus, champignons, bactéries de provenance terrestre ou non, médicaments miracles aux effets secondaires dévastateurs ou encore découvertes scientifiques et nouvelles technologies sont quelques-unes des origines des épidémies mortelles détruisant en partie ou totalement le monde tel qu’on le connait.

Cette anthologie de 14 nouvelles vous fera découvrir les maladies du futur, d’horizons et d’impacts très variés avec pour préoccupation centrale l’avenir de l’humanité.

Il y a tant de façon de détruire l’humanité...

Ce que j’apprécie particulièrement dans les nouvelles, et celles-ci ne font pas exception, c’est qu’elles ont souvent une chute inattendue et intrigante.

Ce recueil a vraiment été une bonne surprise. J’ai eu un peu peur au début qu’il s’agisse de nouvelles réalistes qui veulent effrayer le monde contre les dangers des virus (ou autres) mais il n’en est rien, leurs auteurs sont très imaginatifs et il en résulte des histoires très distrayantes.

Chaque nouvelle a son style ce qui fait qu’il arrive que certaines plaisent moins que d’autres mais dans l’ensemble j’ai trouvé qu’elles formaient une bonne anthologie. Certaines ont des similitudes mais jamais de redondances ce qui fait qu’on ne se lasse pas après avoir lu quelques nouvelles mais qu’on a envie de savoir ce que réserve la suivante.

J’ai vraiment apprécié que toutes n’aient pas les mêmes points de vue. En effet, les narrateurs sont variés entre les nouvelles : médecins, malades, simples spectateurs des événements, survivants... Ces différences de point de vue impliquent une différence d’approche de la maladie et de ses effets sur le monde, ce que j’ai beaucoup aimé.

Le mystère qui plane sur les événements est aussi un élément qui m’a plu car il maintient une dose de suspense et suscite l’intérêt du lecteur. En bref, je ne me suis pas ennuyée un seul instant en lisant Les maladies du futur.

Je tiens toutefois à avertir les âmes sensibles à propos de la nouvelle intitulée "La Manufacture des Anges" d’Oliver Caruso qui est certes pleine de mystère et intéressante mais que j’ai trouvé particulièrement gore et qui, je l’avoue m’a, un peu retournée. Si vous êtes facilement impressionnable n’hésitez pas à passer cette nouvelle.

Pour ne pas conclure sur cette note un peu négative, sachez que j’ai pris plaisir à lire cette anthologie et que j’ai beaucoup apprécié la quasi-totalité de ces nouvelles (au point d’en relire certaines).

Roseline Laurent

Les maladies du futur : Au coeur de la tempête